[Tribune] Silence, je règne ! – JeuneAfrique.com


Mobutu Sese Seko disait : ” Dans aucun village africain il n’y a à l’entrée le chef de la majorité et à l’autre bout celui de l’opposition. ” Il avait peut-être raison : nous n’avons pas inventé la démocratie.

Ця стаття з'явилася спочатку МОЛОДА АФРИКА